Qi Gong taoïste

Introduction au Qi Gong taoïste

Le taoïsme 道教 (ou daoïsme) est avant tout une philosophie, plaçant chacun à sa juste place dans l’univers, en harmonie avec la nature. Il plonge ses racines dans le chamanisme, en lien avec les esprits de la nature. Le taoïsme met ainsi en avant le naturel, le spontané, la simplicité, le détachement et l’action sans effort (Wu Wei Wu), souvent comparée à l’eau qui s’écoule naturellement.

Lié à cette pensée, les traces du Qi Gong taoïste remontent à la dynastie Qin et ses célèbres philosophes Laozi (5ème siècle av. J.C.) et Zhuangzi (4ème siècle av. J. C.). Le Dao De Jing en pose les fondations, auxquelles Zhuangzi rajoutera la notion d’unir le Ciel et la Terre : “Ciel et Terre existent en moi, je suis un avec l’univers” dans son texte Qiwu Lun.

Les pratiques ne sont pas seulement méditatives et spirituelles, mais des exercices physiques et respiratoires y sont associés (comme “Inspirer le neuf et expirer l’ancien” Tu Na ou le pas de l’ours et « l’étirement de l’oiseau » Dao Yin…), qui inspireront Hua To, des siècles plus tard.

Le Qi Gong taoïste met l’accent sur les “San Bao” ou trois trésors (Jing, Qi, Shen) et la culture des trois “Champs de l’élixir” (Dan Tian).

Dans la voie de la nature, on passe du potentiel à la matérialité en concentrant l’esprit en énergie puis l’énergie en matière. Comprenant cette loi naturelle, les pratiquants taoïstes cherchent alors à en inverser le cours pour retourner vers leur origine prénatale, (de l’existence vers la non-existence) pour en retrouver le potentiel vital.

L’objectif est donc de raffiner l’essence (Jing) pour la transformer en énergie (Qi), de raffiner le Qi pour nourrir l’esprit (Shen) puis de cultiver l’esprit pour atteindre la vacuité et revenir au Dao.

Le développement des pratiques taoïstes aboutit aux Qi Gong de développement de “l’Elixir Interne”, notamment la “Petite circulation céleste” (Zhou Tian Gong). Elle permet la mise en circulation de l’énergie le long des deux canaux centraux Du Mai et Ren Mai. Ce qu’illustre le célèbre Neijing Tu, représentation imagée de notre paysage intérieur, en correspondance avec le macrocosme.

Les huit trigrammes et le Yi Jing ont aussi largement influencé les pratiques du Qi Gong taoïste et contiennent symboliquement les secrets de ces pratiques alchimiques basées sur les notions de ciel, terre, eau et feu. L’objectif de ces pratiques était de cultiver la longévité pour atteindre l’éveil et même l’immortalité.

Revenir à son origine

Revenir à son origine s’appelle être au repos.

Etre au repos s’appelle revenir à la vie.

Revenir à la vie s’appelle être constant.

Savoir être constant s’appelle être éclairé.

-Lao Tseu, ancêtre du taoïsme.

Découvrir le Qi Gong & Nei Gong

L'Atelier Qiétude anime des cours hebdomadaires de Qi Gong sur Nantes et ses environs toute l'année. Le premier cours est gratuit et sans engagement !

Contactez-nous
error: Alerte : contenu protégé !