signification du lapin d’Eau

2023 va être gou­ver­née par le très sym­pa­thique lapin d’Eau. Voi­ci donc les grandes ten­dances de l’as­tro­lo­gie chi­noise et quelques conseils autour de cette année. L’élément Eau sera domi­nant cette année, et l’était déjà l’an pas­sé sous le signe du tigre, de nature Bois.

L’Eau nour­ris­sant le Bois, l’an­née pas­sée per­met­tait d’a­voir une abon­dance de Bois. Mais un Bois beau­coup plus Yang, de nature guerrière.

Une année douce

Le lapin d’Eau, lui, est beau­coup plus yin, plus doux. Et fai­sant éga­le­ment par­tie de la famille du Bois, ceci le rend par­ti­cu­liè­re­ment fort cette année. La nature de l’eau est de cou­ler, donc d’ac­cep­ter les chan­ge­ments de forme.

Ain­si, c’est une année idéale pour faire des chan­ge­ments, internes essen­tiel­le­ment, puis­qu’il y a un aspect Yin qui pré­do­mine cette année. Et on va le retrou­ver évi­dem­ment dans la nature plus douce de cet animal.

Donc la nature de l’eau est de cou­ler, invi­tant à se détendre, se relâ­cher, et le Qi Gong est une des meilleures méthodes pour pou­voir s’har­mo­ni­ser avec l’éner­gie de l’année. Il nous pro­cure éga­le­ment une endu­rance et une éner­gie para­doxa­le­ment active dans ce relâchement.

Et cette éner­gie active prend appui sur la vita­li­té du lapin qui nous per­met de bon­dir ou de se cacher. Cet ani­mal a donc aus­si le poten­tiel d’être visible et invisible.

Cette année apporte éga­le­ment plus d’é­mo­tions et on peut avoir un sen­ti­ment irra­tion­nel de peur. La peur étant reliée aux reins, gou­ver­nés par l’eau. Donc vous allez encore avoir cette domi­nante un peu cachée de l’élé­ment Eau.

Une année Yin

Tout cela nous donne une image de quelque chose d’as­sez fluide, rela­ti­ve­ment facile en tout cas par rap­port à l’an­née pré­cé­dente. Et cette domi­nante Eau induit aus­si une humi­li­té du Yin pour ceux qui connaissent un petit peu le sym­bo­lisme du Yin/Yang. Le Yin gou­verne le repos, l’as­pect obs­cur, la nuit, la lune, le fémi­nin, le fait de se mettre en retrait, le freinage.

Tout ce qui n’est pas visible est sym­bo­li­sé par le Yin et va aider à équi­li­brer les aspects du Bois, plus expan­sif de nature.

Le Yin repré­sente la terre-mère et les sen­ti­ments de sécu­ri­té, d’être sou­te­nu et nour­ri. C’est ce qui nous per­met de navi­guer dans l’ex­pan­sion et la crois­sance du Bois avec une tran­quilli­té inté­rieure, dans la dou­ceur et la capa­ci­té à sur­mon­ter la dure­té et les difficultés.

Cette année four­nit une forte connexion avec notre esprit (Shen) et nous per­met de nous mettre au dia­pa­son de la sagesse de l’u­ni­vers. Le Yin nous donne les moyens de cal­mer l’es­prit, d’o­pé­rer un chan­ge­ment de cap et en fin de compte de nous dis­tan­cier des déci­sions pas­sées pour créer une nou­velle tra­jec­toire et se mettre un peu plus au ser­vice des autres, car le lapin est aus­si un ani­mal qui vit en collectivité.

le lapin d’eau au printemps

Nous débu­tons l’an­née 2023 avec l’oc­ca­sion de ren­trer dans une année beau­coup plus repo­sante et res­sour­çante. On asso­cie donc le lapin de cette année à la branche dite ter­restre Mao. Le lapin d’Eau est le qua­trième ani­mal du zodiaque chi­nois et a tou­jours été un emblème de la période du prin­temps. Donc on va le voir vrai­ment appa­raître à par­tir du mois de mars. Le lapin est l’un des signes les plus chan­ceux. Créa­ture douce, Il est connu pour sa diplo­ma­tie, son sens artistique.

On l’as­so­cie à l’alchi­mie interne (Nei Dan) chi­noise. Ceci est lié en fait à une légende qui raconte que l’on peut voir ce lapin sur la pleine Lune (ses oreilles, son corps et un mor­tier dans lequel le lapin est en train de moudre tous les ingré­dients de de l’élixir de longue vie).Alchimie, lune et lapin

Le lapin repré­sente le mois de mars et son heure, l’heure à laquelle on estime idéal de tra­vailler avec son éner­gie, est entre 5 h 00 et 7 h 00 du matin, qui est en fait l’heure à laquelle les ani­maux en géné­ral se mettent en acti­vi­té. Un Qi puis­sant, qui vient de cette nature prin­ta­nière, va se mettre en place et per­mettre de déve­lop­per une nou­velle éner­gie vitale.

Le lapin est asso­cié à l’élé­ment Bois, à la cou­leur verte, à la direc­tion de l’est. Ses traits de per­son­na­li­té com­prennent la sagesse, l’am­bi­tion, l’ha­bi­li­té, le secret, au sens de res­ter caché et la vita­li­té. Les lapins courent vite mais prennent aus­si le temps de se repo­ser et font preuve de gentillesse.

Les lapins vivent dans des tanières bien cachées sous terre, ce qui leur per­met de recons­ti­tuer leur éner­gie. Ils peuvent éga­le­ment être à l’ex­té­rieur et bon­dir habi­le­ment en se cachant très sou­vent. Ils pos­sèdent de grandes qua­li­tés stra­té­giques, ce qui leur per­met en fait d’a­gir ou de se retirer.

créer dans la sérénité

Ain­si 2023 offre un poten­tiel impres­sion­nant pour sou­te­nir un plan d’ac­tion. La nature agile du lapin nous per­met de manoeu­vrer autour de tous les obs­tacles qui se pré­sentent. Il peut y avoir des vieux sché­mas ou des sys­tèmes de croyances qui nous retiennent et l’a­gi­li­té du lapin vous per­met­tra jus­te­ment de lais­ser tom­ber ces vieux schémas.

Mais les lapins ne prennent pas de risque et ne sont pas des com­bat­tants, contrai­re­ment aux tigres de l’an­née der­nière. Leur nature pru­dente vous per­met d’a­van­cer avec pré­cau­tion et de culti­ver le pro­grès tout en consi­dé­rant toutes les options pos­sibles. Les portes sont ouvertes et la crois­sance est rapide.

Son carac­tère calme et sen­sible lui per­met de sau­tiller sou­vent sans se faire repé­rer : une stra­té­gie de sur­vie néces­saire pour se pro­té­ger des pré­da­teurs qui rodent. Mal­gré son com­por­te­ment pai­sible, la capa­ci­té de créa­ti­vi­té du lapin ne connaît aucune limite. Il est doué pour toutes les acti­vi­tés créa­tives artis­tiques. Evi­dem­ment, ceci impacte aus­si la repro­duc­tion puisque cette éner­gie de vie et de mou­ve­ment est idéale pour fon­der une famille durant cette année.

prendre soin de soi

Sur le plan de la san­té on va essen­tiel­le­ment se concen­trer sur les aspects Bois donc le foie et la vési­cule biliaire ain­si que le sys­tème ner­veux et éga­le­ment l’élé­ment Eau qui cor­res­pond aux reins/surrénales et au sys­tème reproducteur.

Outre le trai­te­ment des toxines phy­siques, le foie et la vési­cule biliaire tra­vaillent ensemble pour éli­mi­ner les stag­na­tions émo­tion­nelles : les hor­mones du stress (cor­ti­sol) qui pro­viennent de la colère, de la frus­tra­tion, de la dépres­sion, du sen­ti­ment d’im­puis­sance. C’est aus­si une année impor­tante pour prendre soin de ses yeux, ses ten­dons, liga­ments et fas­cias, tous asso­ciés au foie et à la vési­cule biliaire.

On pren­dra éga­le­ment soin des reins et de la ves­sie, de notre vita­li­té, de nos os qui sont connec­tés à l’éner­gie fon­da­men­tale du Jing.

Cette année étant une année Yin, vos reins ont besoin de repos sup­plé­men­taires. Res­tau­rez votre éner­gie en fai­sant des siestes, en évi­tant le sur­me­nage, tout ce qui pour­rait taxer votre essence vitale.

  • Dor­mez au moins 8 heures pour évi­ter toutes les dif­fi­cul­tés liées à l’obs­truc­tion de l’Eau, sou­vent mani­fes­tée par des oedèmes, dif­fi­cul­tés à bou­ger, sen­sa­tions de lour­deur pen­dant la marche, dou­leurs lom­baires, troubles de la mémoire, baisses de la libi­do et de la fertilité.
  • Il est recom­man­dé d’u­ti­li­ser aus­si des tech­niques de res­pi­ra­tion, de souffle pro­fond pour ren­for­cer cette connexion avec notre force vitale.

Une année en mouvement

2023 appor­te­ra aus­si son lot d’ins­pi­ra­tions et de visions qui nous per­met­tront de nous connec­ter à notre che­min de vie. Ces visions nous per­mettent de déve­lop­per de meilleures stra­té­gies pour prendre des déci­sions plus sages, tout en aban­don­nant les sys­tèmes de croyances obso­lètes qui nous empêchent d’a­van­cer sur notre che­min. Mais les frus­tra­tions liées au bois peuvent sur­ve­nir et sur­char­ger la digestion.

Alors, gérez votre éner­gie en la met­tant en mou­ve­ment. Quelle que soit la méthode que vous uti­li­se­rez (sport, Yoga, Qi Gong…), 2023 semble être une année idéale pour pou­voir jus­te­ment mettre en place ce type de dis­ci­pline. Vous ren­for­ce­rez ain­si votre sys­tème immu­ni­taire pour repous­ser les agents patho­gènes et pré­vien­drez les pro­blèmes digestifs.

Sur un plan cli­ma­tique, nous pour­rions assis­ter aus­si à la pour­suite des ten­dances liées à l’eau, séche­resse, inon­da­tion et autres phé­no­mènes météorologiques.

En conclusion

L’an­née du lapin d’eau 2023 consiste essen­tiel­le­ment à recher­cher l’é­qui­libre entre l’ac­tion et le repos. L’énergie de cette année incarne le Yin, le prin­cipe fémi­nin qui s’ex­prime par la récep­ti­vi­té, la flui­di­té, l’empathie et la réflexion. Le Yin opère sou­vent sur une base intui­tive et occupe un état caché qui recèle un vaste potentiel.

En tant que tel, 2023 s’an­nonce être une année impor­tante pour tout ce qui touche au fémi­nin et à sa place dans notre société.

J’es­père que cette intro­duc­tion à l’an­née du lapin d’eau vous aide­ra à mieux évo­luer, à mieux sen­tir les grandes ten­dances et aus­si à vous adap­ter d’une façon optimale.

Alors, très douce année du lapin d’Eau…