Dans la tra­di­tion chi­noise, la grue céleste taoïste (hè 鹤) sym­bo­lise la lon­gé­vi­té, en com­pa­gnie de la tor­tue et du pin. Cette lon­gé­vi­té étant, entre autre, attri­buée à sa res­pi­ra­tion longue et pro­fonde ain­si que son apti­tude à conser­ver son Qi (le pou­mon est le maître de l’énergie en méde­cine chi­noise). Oiseau migra­teur, elle annonce aus­si le retour des beaux jours, sym­bole de régé­né­ra­tion et des aspects cycliques de la vie…

  • La grue céleste est asso­ciée aux pra­tiques spi­ri­tuelles (ou 神 shén en chi­nois).
  • Le som­met de sa tête rouge cinabre sym­bo­lise le pur Yang (ou élixir de longue vie en alchi­mie daoïste), et sa capa­ci­té à voler lui confère le pou­voir d’atteindre la rési­dence des Immor­tels 仙 xiān.
  • S’élever dans le ciel, c’est se libé­rer des atta­che­ments et dési­rs ter­restres afin d’atteindre la sagesse.
Immortels taoïstes

Immor­tels che­vau­chant des dra­gons

Les actions du Daoyin de la Grue Céleste

L’ouverture de ses ailes et son poi­trail déve­lop­pé parlent de l’ouverture de la cage tho­ra­cique, du Dan­tian Médian. Ce mou­ve­ment d’expansion est asso­cié à l’énergie du cœur et à l’élément Feu. Ain­si, sa grande capa­ci­té res­pi­ra­toire sym­bo­lise l’énergie de vie et la lon­gé­vi­té (ral­lon­ger son souffle c’est lit­té­ra­le­ment allon­ger notre durée de vie).

Chez les Bam­ba­ras, elle apporte la parole aux humains, et leur capa­ci­té à connaître leur valeur, et leurs dons. Car recon­naître les dons en soi per­met d’appréhender les plans supé­rieurs de la conscience, à l’intérieur et à l’extérieur de nous.

Debout sur une patte, elle illustre la capa­ci­té à attendre, la patience, la per­sé­vé­rance. Elle peut res­ter seule pen­dant des heures, mais c’est aus­si un ani­mal social qui danse en groupe et com­mu­nique par la parole, le geste, le tou­cher, le mou­ve­ment.

 grue céleste taoïste

La grue sym­bole de lon­gé­vi­té et grâce

Et cet équi­libre entre le groupe et soi-même, la rela­tion à l’autre et la rela­tion à soi, n’est-ce pas ce que nous cher­chons tous ? Alors, déployez vos ailes, pour célé­brer la voie de la Grue Céleste avec sa « danse ».

Les bienfaits du Qi Gong de la Grue Céleste

  • ren­for­cer l’équilibre en par­ti­cu­lier chez les per­sonnes âgées
  • toni­fier le Coeur et la cir­cu­la­tion san­guine
  • rafraî­chir le Feu du Coeur en été pour évi­ter le sur­me­nage
  • nour­rir le pou­mon en Automne pour mieux résis­ter aux aggres­sions du froid
  • ren­for­cer le Pou­mon tant par la qua­li­té que la quan­ti­té d’air ins­pi­rée
  • har­mo­ni­ser le plan émo­tion­nel et favo­ri­ser l’ouverture du Coeur.

Pour aller plus loin dans la pratique

Maël­la Caro a ani­mé cette année une retraite dédiée aux femmes sur le sujet de la Grue Céleste. Ce Qi Gong fait par­tie inté­grale du Qi Gong de la Femme que Maël­la par­tage lors de ses ate­liers & retraites dédiés aux femmes.

La pro­chaine retraite dédiée aux femmes se tien­dra dans la région Nan­taise du 30 mai au 2 juin 2019. Nous publie­rons très pro­chai­ne­ment les détails de celle-ci. Si vous dési­rez vous mettre sur la liste de pré-ins­crip­tion, nous vous invi­tons à  nous envoyer direc­te­ment un email.

Mohammed Saïah

Auteur / Enseignant de Qi Gong - Nei Gong chez Atelier Qiétude
Passionné par la tradition chinoise et les arts énergetiques de préservation de la santé (Yang Sheng) j'anime ce site et écris des articles sur le site de l'Atelier Qiétude (www.cours-qigong.fr) quand je ne suis pas en train d'enseigner le Qi Gong / Nei Gong à Nantes.

Copyright : Les liens vers nos articles sont appréciés mais aucune copie n'est permise sans notre consentement écrit.

Les derniers articles par Mohammed Saïah (tout voir)

error: Alerte : contenu protégé !