Au coeur de la tra­di­tion taoïste se trouve le concept fon­da­men­tal des « San Bao » : les 3 tré­sors. Cette divi­sion en 3 dimen­sions (Dan Tian) per­met de mieux étu­dier les voies de l’éner­gie. On peut ain­si défi­nir :

  • Jing – le corps phy­sique, les tis­sus et le sang, la matière au sens large du terme
  • Qi – l’éner­gie ou le souffle qui nous anime et active toutes nos fonc­tions vitales
  • Shen – la conscience, ou l” esprit : nos fonc­tions men­tales et spi­ri­tuelles
San Bao - Jing, Qi, Shen

Jing, Qi, Shen dans la tra­di­tion taoïste

Les 3 Dan Tian

Cha­cune des fonc­tions citées ci-des­sus est asso­ciée à un centre d’éner­gie vitale majeur ou Dan Tian 丹田 dān tián (qu’on peut tra­duire par « champ de l’é­lixir », « mer du Qi » ou « centre d’éner­gie »). Ces 3 centres pro­duisent et coor­donnent l’en­semble des fonc­tions vitales (en par­ti­cu­lier celles des 5 organes « nobles » : coeur, pou­mon, foie, rate et reins) du corps et de l’es­prit.

La loca­li­sa­tion de ces 3 Dan Tian est en cor­res­pon­dance avec leur fonc­tion :

  • Le Dan Tian infé­rieur (下丹田, Xia Dan Tian) : loca­li­sé sous le nom­bril au niveau du 6VC (Vais­seau concep­tion, ou Ren Mai), 3 doigts de dis­tance sous l’ombilic et 2 doigts vers l’in­té­rieur. Point d’a­cu­punc­ture : QIHAI
  • Le Dan Tian médian  (中丹田, Zhong Dan Tian) : loca­li­sé au niveau du coeur, entre les deux seins, sur le ster­num au niveau du 17VC (Vais­seau concep­tion, ou Ren­Mai). Point d’a­cu­punc­ture : TANZHONG
  • Le Dan Tian supé­rieur (上丹田, Shang Dan Tian) : entre les 2 yeux au niveau du front, le « 3ème oeil ». Point d’a­cu­punc­ture : YINTANG
San Bao Jing Qi Shen les 3 Dan Tian

Sché­ma des 3 Dan Tian

Chaque Dan Tian stocke une forme dif­fé­rente d’éner­gie (Qi).

  • Le Dan Tian infé­rieur est en rela­tion avec les éner­gies ter­restres « Yin », le Jing. On l’as­so­cie à la force vitale et l’éner­gie sexuelle. Son sym­bole est le Terre.
  • Le Dan Tian médian est en rela­tion avec les éner­gies « Yin » & « Yang », le Qi. On l’as­so­cie à la res­pi­ra­tion « Zong Qi », l’éner­gie de la nour­ri­ture « Gu Qi » et au Qi Pré­na­tal (héri­tage géné­tique) « Yuan Qi » . Son sym­bole est l” Homme.
  • Le Dan Tian Supé­rieur est en rela­tion avec les éner­gies célestes « Yang », le Shen. On l’as­so­cie à l’es­prit et à la conscience. Son sym­bole est le Ciel.

Le Qi Gong taoïste a pour fonc­tion prin­ci­pale d’ai­der à :

  • net­toyer l’éner­gie de ses impu­re­tés et toxines
  • accu­mu­ler  l’éner­gie vitale (dans les 3 foyers)
  • dis­tri­buer l’éner­gie vitale (dans les 3 foyers)
  • trans­for­mer les éner­gies Jing, Qi et Shen entre elles (phase alchi­mique)

Comment les « 3 trésors » peuvent-ils vous aider dans la pratique du Qi Gong ?

Dans la vie de tous les jours nous sommes en per­ma­nence sol­li­ci­tés pour « sor­tir » de nos centres : ordi­na­teurs, télé­phones, télé­vi­sion, sur­ac­ti­vi­té men­tale et phy­sique, manque de som­meil, etc. La dis­per­sion est une des sources prin­ci­pales de perte d’éner­gie vitale et donc à terme d’al­té­ra­tion de notre san­té.

Les exer­cices de Qi Gong ont fait leurs preuves depuis des mil­lé­naires et per­mettent  de retrou­ver vita­li­té et joie de vivre.

Sur un plan alchi­mique, ce tra­vail inté­rieur consiste à trans­for­mer le Jing en Qi, et le Qi en Shen, afin de spi­ri­tua­li­ser la matière et déve­lop­per sa conscience. L’i­mage du chau­dron (cuis­son de la matière qui pro­duit de la vapeur) dans la tra­di­tion taoïste y fait réfé­rence.

Comment restaurer son Jing ?

  • man­ger sai­ne­ment une nour­ri­ture la moins trai­tée pos­sible
  • dor­mir dans les plages les plus répa­ra­trices (avant minuit)
  • nour­rir l’har­mo­nie dans ses rela­tions ami­cales et sa sexua­li­té

Comment retrouver son Qi ?

  • net­toyer les canaux d’éner­gie (méri­diens) par l’a­cu­punc­ture, les mas­sages (Shiat­su, Tui­na) et la phy­to­thé­ra­pie
  • mobi­li­ser le corps par des exer­cices de Qi Gong
  • déve­lop­per sa capa­ci­té res­pi­ra­toire

Comment éveiller son Shen ?

  • médi­ter dans le silence
  • se pro­me­ner dans la nature
  • lire et étu­dier des textes à carac­tères sacrés (ou autres. L’i­dée étant d’être ému et ins­pi­ré)

Il appar­tient à cha­cun de « pro­té­ger » les 3 tré­sors que la nature lui a confiés.

On pour­rait syn­thé­ti­ser cette for­mule comme suit :

RESTAURER (le corps) + ANIMER (les souffles) + PACIFIER (l’es­prit) = lon­gé­vi­té et séré­ni­té.

 

Mohammed Saïah

Auteur / Enseignant de Qi Gong - Nei Gong chez Atelier Qiétude
Passionné par la tradition chinoise et les arts énergetiques de préservation de la santé (Yang Sheng) j'anime ce site et écris des articles sur le site de l'Atelier Qiétude (www.cours-qigong.fr) quand je ne suis pas en train d'enseigner le Qi Gong / Nei Gong à Nantes.

Copyright : Les liens vers nos articles sont appréciés mais aucune copie n'est permise sans notre consentement écrit.

Les derniers articles par Mohammed Saïah (tout voir)

A explorer :

error: Alerte : contenu protégé par droits d'auteur !