De toutes les pos­tures clas­siques des arts dits internes la tra­di­tion chi­noise, la pos­ture du cava­lier Mǎ bù zhuāng 马步桩 est celle qui demande le plus d’at­ten­tion et d’ef­forts. Elle semble basique en appa­rence puis­qu’elle est sou­vent pré­sen­tée comme une pos­ture que les novices vont prendre qua­si­ment dès les pre­miers cours.

La posture du cavalier dans la tradition du Qi Gong

Mais en réa­li­té le but de cette intro­duc­tion à la pos­ture du cava­lier a pour objec­tif de ren­for­cer les racines tant phy­siques que psy­chiques du pra­ti­quant. Durant cet appren­tis­sage long & par­fois dif­fi­cile, le pra­ti­quant applique cer­taines régu­la­tions pos­tu­rales et men­tales spé­ci­fiques (et nous ne par­lons pas de des­cendre plus bas ou « for­cer » le corps à l’ex­trême) qui vont rendre Ma Bu Zhuang bien plus ardue qu’en appa­rence. Les ins­truc­tions sont pré­cises et orales habi­tuel­le­ment. Mais  nous vou­lions quand même par­ta­ger un extrait d’un ancien manuel de Qi Gong/Nei Gong à médi­ter et à mettre en pra­tique sur­tout !

由立正姿式。將兩足分開。兩腿彎曲。身體下蹲。兩足作||字形之騎馬式。距離二尺五寸至三尺。亦要隨乎人之高矮。兩膝蓋彎曲。脊背要直。頸項亦要豎直。雙手插於兩脇。大拇指向背後。餘四指均置膀胱。兩肩下垂。下頦微向後收。丹田向後吸勁。提肛如忍糞狀。口宜緊閉。牙宜緊咬。舌尖抵上齶。再由鼻孔作平均呼吸。其法即一吸一呼。合算一度。再呼吸。又算一度。先吸氣。後呼氣。共計二十一度為止。其精妙處。在兩腿似彎不彎。兩膝有朝裏扣勁之意。兩足踵有朝外撇勁之意。初練時。不妨高點。迨至功夫純熟。愈矮愈好。動靜自然。渾淪一氣。雙目平視前方。其式如第一圖。

À par­tir d’une pos­ture debout, vos pieds écar­tés, vos jambes pliées et votre corps accrou­pi, pre­nez la posi­tion du cava­lier avec vos pieds paral­lèles, la hau­teur de la posi­tion dépen­dant de ce qui est natu­rel pour vous. Vos genoux sont pliés, votre dos est droit et votre tête est droite. Vos mains tiennent votre taille, vos pouces der­rière vous, le reste des doigts poin­tant vers votre ves­sie, vos épaules bais­sées.

Votre men­ton est légè­re­ment tiré en arrière, votre champ d’é­lixir (Dan Tian) a une sen­sa­tion d’éner­gie qui aspire et votre coc­cyx est ren­tré comme si vous essayez de vous rete­nir d’al­ler aux toi­lettes (note du tra­duc­teur : fer­mer sub­ti­le­ment le péri­née). La bouche doit être fer­mée, les dents jointes, la langue tou­chant le haut du palais. Res­pi­rez uni­for­mé­ment par le nez, une res­pi­ra­tion com­plète étant une ins­pi­ra­tion et une expi­ra­tion.

Vous ins­pi­re­rez puis expi­re­rez 21 fois au total, puis vous vous repo­se­rez. La sub­ti­li­té de l’exer­cice réside dans les jambes sem­blant être pliées, mais pas pliées, les genoux ayant une éner­gie de fer­me­ture vers l’in­té­rieur et les talons ayant une éner­gie de pres­sion vers l’ex­té­rieur. Au début de l’en­traî­ne­ment, vous pou­vez vous accrou­pir assez peu, mais à mesure que vous deve­nez plus habile, plus bas sera mieux. L’exer­cice doit être natu­rel et impli­quer l’en­semble du corps tra­vaillant à l’u­nis­son. Votre regard est en avant et de niveau.

La pos­ture du cava­lier Ma Bu Zhuang 马步桩

Tra­duit de l’an­glais par nos soins. Ver­sion ori­gi­nale sur le site de Mr Bren­nan.

Mohammed Saïah

Auteur / Enseignant de Qi Gong - Nei Gong chez Atelier Qiétude
Passionné par la tradition chinoise et les arts énergetiques de préservation de la santé (Yang Sheng) j'anime ce site et écris des articles sur le site de l'Atelier Qiétude (www.cours-qigong.fr) quand je ne suis pas en train d'enseigner le Qi Gong / Nei Gong à Nantes.

Copyright : Les liens vers nos articles sont appréciés mais aucune copie n'est permise sans notre consentement écrit.

A explorer :

error: Alerte : contenu protégé par droits d'auteur !