Tra­duc­tion de l’anglais – article ori­gi­nal de Tom Bisio.

曲池 Qu Chi “étang courbé” (11 GI)

Pour trou­ver Qu Chi, flé­chir la main devant la poi­trine, plier le coude et cher­cher le coin de l’os du coude. Ce point est effi­cace pour sou­la­ger les dou­leurs et l’atrophie du coude qui rendent la main inca­pable de se refer­mer. Quand tendre un arc est impos­sible, ou que les ten­dons sont si flasques qu’on ne peut plus pei­gner sa che­ve­lure ; si la gorge est sou­dai­ne­ment blo­quée et que la per­sonne paraît sur le point de mou­rir de suf­fo­ca­tion, en cas de fièvres per­sis­tantes, de déman­geai­sons de la peau et de lésions sur l’ensemble du corps, piquez ce point et ces symp­tômes seront immé­dia­te­ment amé­lio­rés.

曲池拱手取。屈肘骨边求。善治肘中痛。偏风手不收。挽弓关不得。筋缓莫梳头。喉闭促欲死。发热更无休。遍身风癣癞。针着即时瘳。

Notes :

Ce point d’acupuncture per­met de sou­la­ger les pro­blèmes sui­vants : la fièvre, les déman­geai­sons dues à un vent flot­tant, les dif­fi­cul­tés de flexion et d’extension du coude et de l’épaule asso­ciées au méri­dien Yang Ming de la main.

承注:本穴治阳明经之身热与浮风身痒,及肘肩屈伸诸病。

Applications :

  • Dou­leur du coude
  • Para­ly­sie uni­la­té­rale et atro­phie de la main avec main repliée sans pos­si­bi­li­té d’extension
  • Ten­dons flasques à tel point que la per­sonne ne peut plus se pei­gner
  • Obs­truc­tion de la gorge avec la sen­sa­tion d’être en train de suf­fo­quer voire de mou­rir
  • Fièvre per­sis­tante et qui ne peut s’apaiser
  • Lésions sévères de la peau (syn­drôme de vent, teigne…etc)

Actions :

  • Cla­ri­fie la cha­leur
  • Rafraî­chit le sang
  • Eli­mine le vent, draine l’humidité et réduit les déman­geai­sons
  • Régule le Qi et le sang
  • Active le méri­dien du gros intes­tin

Autres Indications modernes :

  • Dou­leur abdo­mi­nale
  • Diar­rhée, dys­en­te­rie, vomis­se­ments
  • Dou­leur et dif­fi­cul­tés motrices des membres supé­rieurs
  • Maux de gorge (avec sai­gne­ments pos­sibles)
  • Condi­tions de la peau (urticaire…etc)

 

Qu Chi (曲池) GI 11

Pour loca­li­ser Qu Chi, flé­chis­sez le coude. Le point est à l’ex­tré­mi­té laté­rale du pli du coude, à mi-che­min entre le bord du pli et l’é­pi­con­dyle laté­ral du coude.

* Un grand mer­ci à Craig Mit­chell pour son aide à la tra­duc­tion.

Man Dan Yang

Ma Dan Yang était un méde­cin taoïste du 12ème siècle. Jeune homme, il avait déjà déve­lop­pé une grande habi­le­té en acu­punc­ture et moxi­bus­tion (Zhen Jiu 针灸). Il a lais­sé der­rière lui une ode consa­crée à 12 points d’acupuncture « mira­cu­leux ». Si vous vou­lez apprendre quelques points d’acupuncture qui pro­duisent des résul­tats consis­tants pour prendre en charge une grande varié­té de désordres, appre­nez cela !

Cet article pré­sent l’ode de Ma Dan Yang du troi­sième point Qu Chi  (11 GI – méri­dien du gros Intes­tin).

Mohammed Saïah

Auteur / Enseignant de Qi Gong - Nei Gong chez Atelier Qiétude
Passionné par la tradition chinoise et les arts énergetiques de préservation de la santé (Yang Sheng) j'anime ce site et écris des articles sur le site de l'Atelier Qiétude (www.cours-qigong.fr) quand je ne suis pas en train d'enseigner le Qi Gong / Nei Gong à Nantes.

Copyright : Les liens vers nos articles sont appréciés mais aucune copie n'est permise sans notre consentement écrit.

Les derniers articles par Mohammed Saïah (tout voir)

A explorer :

error: Alerte : contenu protégé par droits d'auteur !