Il est inté­res­sant de noter que cette période de l’an­née est vrai­ment para­doxale. D’un côté, tout semble nous pous­ser à célé­brer & fes­toyer durant ces moments de fêtes avec nos proches et amis et d’un autre côté, on peut éga­le­ment sen­tir le mou­ve­ment oppo­sé dans la nature, qui semble plon­ger dans le calme et le silence de l’hi­ver. Regar­dons de plus près le mot « fête » pour mieux com­prendre cet éti­re­ment entre ces 2 pôles qui semblent appa­rem­ment s’op­po­ser comme le sym­bole du Yin et du Yang :

Éty­mo­lo­gie : le mot « fête » vient du latin, « fes­ti »…

À Rome, le calen­drier était divi­sé en jours « fes­ti », les jours de repos consa­crés aux dieux, et jours « fas­ti », pen­dant les­quels il était per­mis de vaquer aux affaires publiques. Source

La posture de l’arbre : source de restauration en hiver

Donc on peut per­ce­voir dans l’é­ty­mo­lo­gie que nos ancêtres avaient une autre vision de cette période. Une période plu­tôt dédiée au recueille­ment et à la consé­cra­tion dans un cadre reli­gieux. Rien d’é­ton­nant que les Chi­nois de l’an­ti­qui­té aient eu les mêmes aspi­ra­tions durant la période hiver­nale. Il est donc ques­tion de se « poser » (la pos­ture debout en est l’ex­pres­sion par­faite) durant cette phase de l’an­née pro­pice à l’in­tros­pec­tion.

Apprendre à se tenir debout comme un pin (sym­bole de l’éternelle jeu­nesse, car il garde sa ver­dure tout au long de l’année), dans l’im­mo­bi­li­té et le silence est la clef de voûte du Qi Gong tra­di­tion­nel.

Le Pin "immortel" accompagné par la Grue Céleste & le Daim, symboles de longévité.
Le Pin « immor­tel » accom­pa­gné par la Grue Céleste & le Daim.

Il est inté­res­sant de noter que le moment le plus Yin de l’hi­ver a tou­jours été asso­cié au sol­stice d’hi­ver (jour le plus court de l’an­née dans l’hé­mi­sphère Nord.) qui veut dire lit­té­ra­le­ment s’ar­rê­ter et se tenir immo­bile entre Ciel & Terre ! « Le calen­drier chi­nois est luni-solaire, c’est-à-dire qu’il est basé sur l’année solaire débu­tant au sol­stice d’hiver. — (Alfred Cha­puis, Gus­tave Loup, La montre chi­noise, 1983) ». La période dédié au sol­stice d’hi­ver chi­nois dure 15 jours (débute au envi­ron du 15 décembre et se conclut vers le 5 jan­vier).

A la fron­tière du Yin et du Yang, cet ins­tant « magique » est une période par­ti­cu­lière pour tous les adeptes de l’Al­chi­mie Interne (Nei Dan) et par exten­sion pour les pra­ti­quants de Qi Gong.

Le nom mas­cu­lin « Sol­stice » est un emprunt au latin (de sol, « soleil », et sta­tum issu de stare, « se tenir debout, demeu­rer immo­bile »), fai­sant réfé­rence aux deux époques de l’an­née où le Soleil atteint sa plus forte décli­nai­son (boréale ou aus­trale) et paraît être sta­tion­naire pen­dant quelques jours. Source : Wiki­pe­dia

Nourrir le Yin durant l’hiver pour accueillir le Yang

Tour­ner son regard et son atten­tion vers l’in­té­rieur ou « fer­mer les portes des sens », apprendre à ralen­tir et à cal­mer le men­tal (on asso­cie celui-ci à un singe qui saute de branche en branche sans jamais se repo­ser, à l’i­mage de nos pen­sées « para­sites », juge­ments et idées pré­con­çues.) et plon­ger dans la quié­tude sont les clefs de la sai­son hivernale.Des 4 pos­tures du Qi Gong (allon­gée, assise, debout ou en marche), la pos­ture debout est la plus béné­fique en hiver car elle va ren­for­cer le Rein natu­rel­le­ment et sans effort par­ti­cu­lier grâce à la gra­vi­té, qui exerce une com­pres­sion sur la région de la taille & sacro-lom­baire. Mais au-delà des sai­sons, la pos­ture de l’arbre per­met de nour­rir le Jing, source de san­té et lon­gé­vi­té.

Mais un nou­veau para­doxe s’ins­talle au cœur de l’hi­ver quand le Yin atteint son apo­gée, c’est le Yang qui appa­rait de nou­veau ! C’est pour cela que le sol­stice d’hi­ver est le sym­bole du retour du Yang dans la nature (le point blanc dans le sym­bole du Yin et du Yang).

Symbole du Yin & du Yang

Apprendre la posture de l’arbre (Zhan Zhuang) pas à pas…

Nous avons déci­dé de rédi­ger un nou­vel eBook gra­tuit, qui vous sera envoyé direc­te­ment sur votre mes­sa­ge­rie. Il sera dédié aux fon­da­tions du tra­vail pos­tu­ral. Nous sommes en cours d’é­cri­ture du pro­jet qui pren­dra sa forme finale fin 2020.

Si vous dési­rez rece­voir ce PDF gra­tuit et sans enga­ge­ment, il suf­fit de vous ins­crire sur notre liste de dif­fu­sion gra­tuite, si ce n’est pas déjà le cas…

Pour 2020…

Nous vous sou­hai­tons nos plus sin­cères vœux de san­té, pros­pé­ri­té et joie à vous et à votre famille ! En savoir plus sur l’an­née du Rat de Métal 2020

授人以鱼不如授人以渔

Shòu rén yǐ yú bùrú shòu rén yǐ yú

« Don­nez un pois­son à un homme et vous le nour­ris­sez pen­dant une jour­née. Appre­nez à un homme à pêcher et vous le nour­ris­sez toute sa vie ».

Pho­to de cou­ver­ture de Johannes Ple­nio (Uns­plash)

Mohammed Saïah

Auteur / Enseignant de Qi Gong - Nei Gong chez Atelier Qiétude
Passionné par la tradition chinoise et les arts énergetiques de préservation de la santé (Yang Sheng) j'anime ce site et écris des articles sur le site de l'Atelier Qiétude (www.cours-qigong.fr) quand je ne suis pas en train d'enseigner le Qi Gong / Nei Gong à Nantes.

Copyright : Les liens vers nos articles sont appréciés mais aucune copie n'est permise sans notre consentement écrit.

A explorer :

error: Alerte : contenu protégé par droits d'auteur !