ÓPluie et Eau fait par­tie du Qi Gong des sai­sons qui est une méthode tra­di­tion­nelle issue du Yang Sheng, méthode de pré­ser­va­tion de la vie. Le Qi Gong des sai­sons a pour voca­tion d’é­qui­li­brer les flux internes d’éner­gie (Qi) avec la nature environnante.

Les exercices de Qi Gong du début du Printemps : Pluie et Eau (partie 2)

Le deuxième cycle du Prin­temps com­mence le 19 février et dure­ra jus­qu’au 5 mars. Cette période se nomme Pluie et Eau 雨水 Yǔshuǐ.

Pour bien com­men­cer et s’a­dap­ter à la sai­son, décou­vrez nos conseils de vie autour du Prin­temps.

Qi Gong des saisons de la période Pluie et Eau 雨水 (Yǔshuǐ)

  1. Met­tez vous face à l’est.
  2. Pre­nez la posi­tion du tailleur ou asseyez-vous sur une chaise les pieds à plat sur le sol, jambes décroisées.
  3. Posez votre main droite au-des­sus du genou droit sur la cuisse et la main gauche sur le dos de la main droite.
  4. Sur l’ins­pi­ra­tion tour­nez la tête vers la gauche au-des­sus de votre épaule.
  5. Sur l’ex­pi­ra­tion reve­nez dans l’axe du corps le regard face à vous.
  6. Sur l’ins­pi­ra­tion tour­nez la tête vers la droite au-des­sus de votre épaule.
  7. Sur l’ex­pi­ra­tion reve­nez dans l’axe du corps le regard face à vous.
  8. Répé­tez cet exer­cice 15 fois de suite (droite et gauche compte pour 1 fois).
  9. Clô­tu­rez l’exer­cice en cla­quant des dents 36 fois, faites tour­ner la langue dans la bouche 9 fois dans chaque direc­tion et ava­ler la salive en 3 fois en gui­dant le Qi vers le Dan Tian infé­rieur.
  10. Pour la pra­tique de clô­ture nous ferons paraître pro­chai­ne­ment un article détaillant la pro­cé­dure. Ins­cri­vez-vous sur notre news­let­ter pour en être informé.
Qi Gong des saisons : Pluie et Eaux

Source image : http://www.sacred-texts.com

Les infor­ma­tions pro­po­sées dans cet article ne se sub­sti­tuent en aucun cas à un avis médi­cal auprès des pro­fes­sion­nels de san­té com­pé­tents. Les conseils pro­di­gués le sont à titre infor­ma­tif uni­que­ment. Tous les exer­cices décrits peuvent com­por­ter des risques. Ne ten­tez pas ces exer­cices si vous avez des condi­tions phy­siques, émo­tion­nelles ou men­tales qui pour­raient vous por­ter préjudice.