Grande cha­leur fait par­tie du Qi Gong des sai­sons,  une pra­tique tra­di­tion­nelle issue du Yang Sheng, méthode de pré­ser­va­tion de la vie. Le Qi Gong des sai­sons a pour voca­tion d’é­qui­li­brer les flux internes d’éner­gie (Qi) avec la nature environnante.

Les exercices de Qi Gong de l’été : Grande Chaleur (partie 6)

Le 6ème cycle de l’é­té com­mence le 23 juillet et dure­ra jus­qu’au 7 août. Cette période se nomme Grande cha­leur 大暑 dàshǔ.  Cette période est sou­vent celle de la cani­cule. Une cha­leur intense peut se faire sen­tir dans la nature et dans notre corps. Il faut veiller à gar­der le corps au frais, boire de l’eau fraîche mais évi­ter les bois­sons gla­cées qui auraient pour effet d’af­fai­blir notre sys­tème diges­tif et immu­ni­taire. La période Grande Cha­leur est à l’i­mage du bou­quet final d’un feu d’ar­ti­fice, son arri­vée annonce le déclin enta­mé et la fin de l’été.

Qi Gong des saisons de la période Grande chaleur 大暑 (dàshǔ).

  1. Asseyez-vous sur le sol en tailleur.
  2. Fer­mez vos 2 poings en met­tant les doigts autour des pouces. Pen­chez-vous en avant et posez vos 2 poings sur le sol devant vous (dos des mains  devant vous).
  3. A l’ins­pi­ra­tion, tour­nez la tête à gauche et regar­dez le plus loin pos­sible der­rière vous
  4. A l’ex­pi­ra­tion reve­nez à la posi­tion d’o­ri­gine (point 2).
  5. Puis chan­gez de côté en tour­nant la tête à droite.
  6. Faites 15 répé­ti­tions de chaque côté en alternant.
  7. Clô­tu­rez l’exer­cice en cla­quant des dents 36 fois, faites tour­ner la langue dans la bouche 9 fois dans chaque direc­tion et ava­lez la salive en 3 fois en gui­dant le Qi vers le Dan Tian infé­rieur.
Grande chaleur 大暑 dàshǔ

Source image : http://www.sacred-texts.com

Les infor­ma­tions pro­po­sées dans cet article ne se sub­sti­tuent en aucun cas à un avis médi­cal auprès des pro­fes­sion­nels de san­té com­pé­tents. Les conseils pro­di­gués le sont à titre infor­ma­tif uni­que­ment. Tous les exer­cices décrits peuvent com­por­ter des risques. Ne ten­tez pas ces exer­cices si vous avez des condi­tions phy­siques, émo­tion­nelles ou men­tales qui pour­raient vous por­ter préjudice.