Habi­tuel­le­ment, lorsque l’on parle de relaxa­tion en occi­dent, on fait réfé­rence à un état de repos sans ten­sions. Cet état se rap­pro­chant presque du som­meil ou d’un état léthar­gique. Dans la vision chi­noise, le mot « relâ­cher » Song 松 implique des notions plus sub­tiles. C’est un état dans lequel on est effec­ti­ve­ment déten­du, où les effets du stress sont mini­mi­sés voir éli­mi­nés, mais c’est éga­le­ment un état de vigi­lance et d’attention : à l’image d’un chat qui semble dor­mir mais est tou­jours prêt à bon­dir.

La relaxation dans la tradition chinoise

Lit­té­ra­le­ment Song  veut dire :

  • relâ­ché
  • se relâ­cher
  • se relaxer

Donc pour être relaxé il faut (re) lâcher vers le bas nos ten­sions et blo­cages. En effet, la phase pré­li­mi­naire consiste à lais­ser des­cendre vers le bas les ten­sions, puis à dila­ter celles-ci vers l’extérieur. On a ain­si 2 actions de relâ­che­ment pour avoir une relaxa­tion pro­fonde :

  1. vers le bas
  2. vers l’extérieur

On peut mieux com­prendre éga­le­ment la réfé­rence à l’élé­ment bois (le carac­tère Song dans sa ver­sion moderne vou­lant dire pin). La relaxa­tion serait donc une pos­ture à l’image d’un arbre, pro­fon­dé­ment enra­ci­né, ses branches sus­pen­dues vers le bas (pou­vant, par exemple,  sup­por­ter le poids de la neige  sans se défor­mer). Si le poids de la neige devait aug­men­ter, il suf­fi­rait à l’arbre de s’effacer, donc de se relâ­cher, pour lais­ser tom­ber celle-ci vers le sol.

Relaxation comme un arbre : Fang Song Gong

Le pin sym­bo­lise le tra­jet de la relaxa­tion : des­cente & expan­sion

La 2ème notion, simi­laire, est induite par le carac­tère ancien de Song 鬆 qui évoque une longue che­ve­lure . A l’image de celle-ci, le che­veu est enra­ci­né dans le crâne et reste dans un état de sus­pen­sion vers le bas, qui évoque à nou­veau cet état de relâ­che­ment dyna­mique.

En résu­mé, on fait un mini­mum d’effort pour main­te­nir sa pos­ture debout ou assise, pour lais­ser des­cendre les ten­sions vers la terre. Celles-ci « fondent » petit à petit sous l’effet pro­gres­sif de l’attention (élé­ment Feu) et de la masse des tis­sus  mous qui se relâchent au fur et à mesure. Le sque­lette ser­vant de sup­port : à l’image d’un vête­ment (les muscles) posé sur un cintre.

Défi­ni­tion de Song : Un relâ­che­ment com­plet de toute sen­sa­tion de contrôle, contrac­tion, force ou limi­ta­tion des tis­sus et des nerfs, qui per­met de créer de l’espace, de l’ouverture et du confort.

Relaxation Fang Song Gong : principes de base

La pre­mière étape consiste à relâ­cher tous les muscles du corps dans un ordre pré­cis : de haut en bas comme une source qui cas­cade. L’effet séda­tif de cette médi­ta­tion est induit par la phase de des­cente et d’expansion qui vient du relâ­che­ment pro­gres­sif de toute la masse cor­po­relle et en par­ti­cu­lier des liquides.

On pro­cède ain­si en sui­vant 3 lignes de forces spé­ci­fiques.

Les effets de cette méthode sont remar­quables et très rapides. On constate des effets anti-stress durables et une action équi­li­brante sur le sys­tème neu­ro-végé­ta­tif (qui régule toutes les fonc­tions indé­pen­dantes de notre volon­té : rythme car­diaque, res­pi­ra­toire, diges­tif…)

Relaxation Fang Song Gong : pas à pas

Il existe plu­sieurs méthodes, des plus simples aux plus éla­bo­rées, comme la dis­so­lu­tion externe de la tra­di­tion taoïste. Celle décrite ci-des­sous se nomme « La relaxa­tion sur les 3 lignes » :

Relaxation Fan Song Gong

Relaxa­tion Fan Song Gong pas à pas avec 3 lignes de force

En pre­mier lieu trou­vez votre pos­ture Zhan Zhuang. Pour en savoir plus sur Zhan Zhuang Gong.

On pro­cède tou­jours de haut en bas en sui­vant ces 3 lignes de force :

  • Bila­té­ral
  • Anté­rieur
  • Pos­té­rieur

Méthode de respiration Fang Song Gong

  1. Sur l’inspiration on porte son atten­tion sur une zone.
  2. Sur l’expiration on chante silen­cieu­se­ment (en option) le son SONG 3 fois de suite en relâ­chant les ten­sions vers le bas de la zone visée.
  3. Puis on des­cend vers la pro­chaine zone en appli­quant la même méthode.

1ère ligne (relâ­cher les ten­sions en sui­vant ce par­cours) :

  • Les 2 côtés de la tête
  • Les 2 côtés de la nuque
  • Les 2 épaules
  • Les 2 bras
  • Les 2 coudes
  • Les 2 avant-bras
  • Les 2 poi­gnets
  • Les 2 mains
  • Les 10 doigts

Se concen­trer sur le médius pen­dant 1–3 minutes sans chan­ter.

2ème ligne (relâ­cher les ten­sions en sui­vant ce par­cours) :

  • Visage
  • Face anté­rieure de la nuque
  • Poi­trine
  • Abdo­men
  • Face anté­rieure des cuisses
  • Les genoux
  • Face anté­rieure des jambes
  • Dos du pied
  • 10 doigts de pied

Se concen­trer sur le gros orteil pen­dant 1–3 minutes sans chan­ter.

3ème ligne (relâ­cher les ten­sions en sui­vant ce par­cours) :

  • Arrière de la tête
  • Face pos­té­rieure de la nuque
  • Haut du dos
  • Bas du dos
  • Face pos­té­rieure des cuisses
  • Face pos­té­rieure des genoux
  • Mol­lets
  • Talons
  • Plante des pieds

Se concen­trer sur Yong Quan 1 Rein pen­dant 1–3 minutes sans chan­ter.

Yong Quan Rn1 Yǒng Quán 涌泉

Cré­dit : tcmwiki.com

Pour conclure la pra­tique, por­tez votre atten­tion sur le Dan Tian infé­rieur (3–4 minutes).

Répé­tez le cycle com­plet 1 à 3 fois.

Les infor­ma­tions pro­po­sées dans cet article ne se sub­sti­tuent en aucun cas à un avis médi­cal auprès des pro­fes­sion­nels de san­té com­pé­tents. Les conseils pro­di­gués le sont à titre infor­ma­tif uni­que­ment. Tous les exer­cices décrits peuvent com­por­ter des risques. Ne ten­tez pas ces exer­cices si vous avez des condi­tions phy­siques, émo­tion­nelles ou men­tales qui pour­raient vous por­ter pré­ju­dice.

Mohammed Saïah

Auteur / Enseignant de Qi Gong - Nei Gong chez Atelier Qiétude
Passionné par la tradition chinoise et les arts énergetiques de préservation de la santé (Yang Sheng) j'anime ce site et écris des articles sur le site de l'Atelier Qiétude (www.cours-qigong.fr) quand je ne suis pas en train d'enseigner le Qi Gong / Nei Gong à Nantes.

Copyright : Les liens vers nos articles sont appréciés mais aucune copie n'est permise sans notre consentement écrit.

Les derniers articles par Mohammed Saïah (tout voir)

A explorer :

error: Alerte : contenu protégé !