Mieux comprendre l’été avec le Yin et le Yang

La venue de l’é­té est tou­jours syno­nyme de joie et de détente. La nature est en fête et notre cœur, emblème de cette sai­son, est rem­pli d’éner­gie si les sai­sons pré­cé­dentes se sont bien pas­sées, en par­ti­cu­lier le prin­temps où le Bois domine (le Bois pro­duit le Feu dans la logique des 5 élé­ments).

Le prin­temps comme l’é­té sont 2 sai­sons de nature Yang. Le prin­temps cor­res­pond au renou­veau de l’éner­gie Yang (après l’hi­ver) on l’ap­pelle Shao Yang ou Petit Yang 少陽. L’É­té Tai Yang ou Grand yang 太陽 est la mani­fes­ta­tion de la plé­ni­tude du Yang qui a atteint son apo­gée. Pour le calen­drier chi­nois le démar­rage de l’é­té est le 5 mai 2015  , cette période s’ap­pelle Début d’é­té 立夏.

Le Prin­temps donne nais­sance, l’é­té fait gran­dir, L’Au­tomne récolte, l’Hi­ver conserve.

Huang Di Nei Jing

Le concept majeur de l’é­té est zhǎng (ou cháng)  en chi­nois, qui est le prin­cipe de crois­sance comme un étirement/dilatation vers l’ex­té­rieur (pen­ser à un bal­lon qui se rem­plit sous l’ac­tion du souffle). Cette éner­gie de déve­lop­pe­ment per­met à la nature de gran­dir et d’ar­ri­ver à matu­ri­té vers la fin de l’é­té. Le corps et l’es­prit ont éga­le­ment besoin de s’ou­vrir et la cha­leur esti­vale est par­ti­cu­liè­re­ment pro­pice à cela.

Principe de croissance et de déploiement

zhǎng (ou cháng) – Croître, déve­lop­per, grandir

Les 5 éléments durant l’été

On asso­cie à l’é­té l’élé­ment FEU ain­si que ses dif­fé­rentes cor­res­pon­dances basées sur l’ob­ser­va­tion des anciens méde­cins et sages de l’antiquité.

  • Elé­ments : Feu
  • Yin-Yang : Grand Yang
  • Cou­leur : Rouge
  • Ani­mal mythique : Phé­nix rouge
  • Enti­té psy­chique : Shen (esprit/mental)
  • Mou­ve­ment d’énergie : S’é­tendre
  • Son thé­ra­peu­tique : Ah (comme un soulagement)
  • Émo­tions néga­tives : Haine & excitation
  • Émo­tions posi­tives : Joie & Paix
  • Muta­tion : Croître
  • Effet des émo­tions sur le Qi : Fait rayon­ner le Qi
  • Acti­vi­té qui blesse en excès : Paroles
  • Son : Rire
  • Organes yin : Cœur, Maître du cœur
  • Organes yang : Intes­tin Grêle, Triple Réchauffeur
  • Sens : Parole
  • Saveur : Amer
  • Sai­son : Eté
  • Direc­tion : Sud
  • Cli­mat : Cha­leur canicule
  • Moment de vie : Crois­sance
  • Moment de la jour­née : Midi
  • Fonc­tions vitales : Sang, endo­crine
  • Ori­fice : Langue
  • Ouver­ture : Teint (visage)
  • Tis­su : Vais­seaux sanguins
  • Odeur : Brû­lé
  • Humeurs : Sueur

Cette liste nous per­met ain­si de mieux com­prendre l’ac­ti­vi­té de l’élé­ment Feu durant la sai­son de l’é­té et les éven­tuels désordres que celui-ci peut engendrer.

Evaluer votre niveau énergétique pour cet été

Durant cette sai­son nous devons donc nous mettre en mou­ve­ment, nous libé­rer des habi­tudes, aller vers l’ex­té­rieur de nous-même sans pour autant se perdre (exci­ta­tion sui­vie de dissipation).

On peut voir ci-des­sous 2 listes de dés­équi­libres de l’élé­ment Feu. Il est évident que d’autres fac­teurs rentrent en jeu mais on peut déjà se faire une idée de notre « tem­pé­ra­ture » énergétique.

Vide (manque de Feu)

  • Pal­pi­ta­tions
  • Teint pâle
  • Pouls faible et irrégulier
  • Anxié­té
  • Pieds et mains froids
  • Yeux sans éclat
  • Insom­nie, rêves perturbés
  • Manque de joie
  • Inca­pa­ci­té à avancer
  • Bégaie­ment, dif­fi­cul­té d’élocution
  • Manque de vita­li­té, apha­sie, manque de réac­tion, lenteur
  • Dif­fi­cul­té à concré­ti­ser les pro­jets jusqu’à leur terme
  • Fatigue
  • Étour­dis­se­ments

Plein (trop de Feu)

  • Pal­pi­ta­tions
  • Teint rouge ou violacé
  • Lèvres vio­la­cées
  • Pouls bat­tant
  • Infec­tions, inflammations
  • Insom­nie
  • Rires inap­pro­priés
  • Parole logor­rhéique
  • Hyper­ac­ti­vi­té
  • Anxié­té
  • Épi­sodes maniaques
  • S’enthousiasme pour beau­coup de pro­jets mais ne finit jamais
  • Dés­équi­libres mentaux

Les organes/entrailles de l’été

L’é­té est domi­né par l’ac­ti­vi­té du Cœur/Maître du Coeur (Organes) & l’in­tes­tin grêle/ Triple Réchauf­feur (Entrailles).

En été, l’ac­tion du Qi Gong vise à faire cir­cu­ler l’éner­gie et le sang. Cette mise en mou­ve­ment doit être tem­pé­rée par des moments de repos (Yin) pour « refroi­dir » notre sys­tème et cal­mer notre esprit. En effet, si la cha­leur interne (sou­te­nue par la cha­leur externe) prend le des­sus il devient dif­fi­cile de contrô­ler nos émo­tions. Le cœur est bien le siège des émo­tions et de la conscience Shen 神. Cette enti­té orga­ni­sa­trice, qui siège telle un empe­reur sou­ve­rain, n’aime pas être déran­gée et si cela devait être le cas tout le royaume (corps/esprit) s’en trou­ve­rait trou­blé (mala­dies phy­siques et mentales).

L’in­tes­tin grêle assiste le cœur dans cette ges­tion de régu­la­tion de la cha­leur en éli­mi­nant celle-ci entre autre (rôle de filtre). Le maître du cœur (asso­cié au péri­carde) joue éga­le­ment un rôle de pro­tec­teur du cœur et vient apai­ser les émo­tions quand elles s’emballent. Et enfin, le Triple Réchauf­feur San Jiao 三焦 (cet organe n’a pas de loca­li­sa­tion pré­cise ni de loca­li­sa­tion ana­to­mique) a pour fonc­tion de régu­ler la libre cir­cu­la­tion des souffles dans le corps.

Cou­plé à la dié­té­tique chi­noise, le Qi Gong peut avoir une action durable sur la libre cir­cu­la­tion de l’éner­gie et la qua­li­té de nos liquides (le sang plus par­ti­cu­liè­re­ment dans le cas du cœur).

Conseils pour bien profiter de l’été

  • Se lever tôt, se cou­cher tard (per­met de cap­ter le Yang mati­nal avant les grosses cha­leurs qui sont à éviter).
  • Évi­ter les émo­tions fortes comme la colère ou la joie exces­sive (hys­té­rie).
  • Favo­ri­ser la trans­pi­ra­tion pour rafraî­chir le corps
  • Dimi­nuer la saveur amère comme le café, le cacao par exemple
  • Aug­men­ter la saveur piquante pour ren­for­cer le pou­mon (Le Feu/Cœur attaque le Métal/Poumon)
  • Dimi­nuer l’al­cool sous toutes ses formes (car il génère trop de chaleur)
  • Man­ger des ali­ments ROUGES, rafraî­chis­sants (la glace n’entre pas dans cette recommandation).
  • Evi­ter les fri­tures, les grillades et les viandes (qui génèrent trop de feu interne).
  • Culti­vez la joie et entou­rez-vous d’a­mis joyeux.
  • Favo­ri­sez les sor­ties dans la nature.

Les exercices de Qi Gong de l’été

Les exer­cices de Qi Gong les plus impor­tants durant la sai­son de l’é­té sont :

  • Les éti­re­ments (cháng en chi­nois) comme les Ba Duan Jin ou le Qi Gong des saisons.
  • Les méthodes de res­pi­ra­tion Tu Na Gong (reje­ter l’an­cien et absor­ber le neuf).
  • Les auto-mas­sages de cer­tains points d’acupuncture.
  • Les sons thé­ra­peu­tiques qui rafraî­chissent la cha­leur interne (à paraître cet été).

Méthodes d’étirements (Daoyin)

Embrasser ou Supporter le Ciel

Cet extrait vidéo des Ba Duan Jin est une méthode par­ti­cu­liè­re­ment adap­tée à la sai­son de l’é­té et à sa chaleur.

  • Si on met son inten­tion sur la mon­tée des bras et l’o­rien­ta­tion des mains vers l’in­té­rieur du corps on aura une action de toni­fi­ca­tion (recom­man­dé en cas de vide de Feu)
  • Si on met son inten­tion sur la des­cente des bras et l’o­rien­ta­tion des mains vers l’ex­té­rieur du corps  on aura une action de dis­per­sion (recom­man­dé en cas d’ex­cès de Feu).

Le Triple réchauf­feur a une action pri­mor­diale d’é­qui­li­brage glo­bal du corps, et de régu­la­tion du Qi et de l’eau. On dit que quand son fonc­tion­ne­ment est opti­mal, alors tous les autres sys­tèmes sont en bonne san­té. Il per­met éga­le­ment la pro­tec­tion du corps, et sou­tient nos capa­ci­tés d’a­dap­ta­tion aux chan­ge­ments. C’est pour­quoi la plu­part des exer­cices de Qi Gong lui consacrent des mou­ve­ments, pos­tures ou sons spé­ci­fiques, pour le réguler.

Béné­fices : En effet la prin­ci­pale fonc­tion de cet exer­cice de Qi Gong est la régu­la­tion de la fonc­tion du Triple Réchauf­feur qui per­met l’har­mo­ni­sa­tion et la libre cir­cu­la­tion de l’éner­gie (feu) et des fluides (eau) dans le corps. En résu­mé, c’est un mou­ve­ment uni­ver­sel qui per­met d’é­qui­li­brer le Yin & le Yang (Haut/bas – Interne/Externe).

Qi Gong des saisons (Daoyin)

Cette série de Daoyin du Qi Gong des sai­sons est spé­ci­fi­que­ment adap­tée à la sai­son de l’été :

Respiration de l’eau et du feu (harmonisation)

  • Pre­nez la pos­ture de régu­la­tion du Qi Gong. En savoir plus sur la pos­ture Zhan Zhuang.
  • Expi­rez en posi­tion­nant vos mains face au ventre avec les paumes vers le ciel, pointes des doigts se fai­sant face.
  • Ins­pi­rez len­te­ment (mains vers le ciel) tout en mon­tant vos mains au niveau des seins. Faites en sorte de syn­chro­ni­ser l’arrivée des mains et la fin de l’inspiration. Impor­tant : OUVRIR les coudes sur les côtés pour ouvrir les pou­mons (per­met de ren­for­cer le Métal et le Bois dans la même action). Bas­cu­lez le poids sur l’a­vant du pied sur le point d’a­cu­punc­ture Yong­quan durant la mon­tée. Cette action fait mon­ter l’eau du Rein.
  •  Puis tour­nez les paumes vers la terre et des­cen­dez les mains vers le bas tout en expi­rant par le nez ou la bouche (si vous dési­rez dis­per­ser le feu interne). Faites en sorte que les mains arrivent à leur point de départ à la fin de l’expiration. Le poids est trans­fé­ré sur les talons à la fin de l’ex­pi­ra­tion. Cette action fait des­cendre le Feu du Cœur.
  • Faites une pause pou­mons vides, relâ­chez l’abdomen puis retour­nez les mains vers le ciel.
  • Recom­men­cez le cycle une dizaine de fois puis jus­qu’à 36 fois.

Béné­fices : Libère le dia­phragme de ses ten­sions, har­mo­nise le Yin (Rein) et le Yang (Cœur), ren­force le Dan Tian inférieur.

Auto-massage des points d’acupuncture (pour l’excès de chaleur)

  • Les auto-mas­sages per­mettent, comme les aiguilles d’a­cu­punc­ture, d’a­me­ner du sang et de l’éner­gie dans la région stimulée.
  • On démarre par un mas­sage cir­cu­laire de plus en plus pro­fond du point Qu Chi (曲池) GI 11 durant envi­ron 5 minutes sur chaque bras.
  • On conti­nue par une per­cus­sion ryth­mée avec la main ouverte sur Qu Chi (曲池) GI 11. Cette porte d’éner­gie se situe au niveau du pli du coude. On le fait des 2 côtés. L’ar­ri­vée de rou­geurs en sur­face indique que la cha­leur s’est bien dispersée.
  • En savoir plus sur les effets thé­ra­peu­tiques de Qu Chi (曲池) GI 11.

Durée : 10 minute

Contre-indi­ca­tion : ne pra­ti­quez pas cet exer­cice si vous êtes enceinte.

Cré­dits illus­tra­tions : Moham­med Saïah

Les infor­ma­tions pro­po­sées dans cet article ne se sub­sti­tuent en aucun cas à un avis médi­cal auprès des pro­fes­sion­nels de san­té com­pé­tents. Les conseils pro­di­gués le sont à titre infor­ma­tif uni­que­ment. Tous les exer­cices décrits peuvent com­por­ter des risques. Ne ten­tez pas ces exer­cices si vous avez des condi­tions phy­siques, émo­tion­nelles ou men­tales qui pour­raient vous por­ter préjudice.