Mieux comprendre l’été avec le Yin et le Yang

La venue de l’été est tou­jours syno­nyme de joie et de détente. La nature est en fête et notre cœur, emblème de cette sai­son, est rem­pli d’énergie si les sai­sons pré­cé­dentes se sont bien pas­sées, en par­ti­cu­lier le prin­temps où le Bois domine (le Bois pro­duit le Feu dans la logique des 5 élé­ments).

Le prin­temps comme l’été sont 2 sai­sons de nature Yang. Le prin­temps cor­res­pond au renou­veau de l’énergie Yang (après l’hiver) on l’appelle Shao Yang ou Petit Yang 少陽. L’Été Tai Yang ou Grand yang 太陽 est la mani­fes­ta­tion de la plé­ni­tude du Yang qui a atteint son apo­gée. Pour le calen­drier chi­nois le démar­rage de l’été est le 5 mai 2015  , cette période s’appelle Début d’été 立夏.

Le Prin­temps donne nais­sance, l’été fait gran­dir, L’Automne récolte, l’Hiver conserve.

Huang Di Nei Jing

Le concept majeur de l’été est zhǎng (ou cháng)  en chi­nois, qui est le prin­cipe de crois­sance comme un étirement/dilatation vers l’extérieur (pen­ser à un bal­lon qui se rem­plit sous l’action du souffle). Cette éner­gie de déve­lop­pe­ment per­met à la nature de gran­dir et d’arriver à matu­ri­té vers la fin de l’été. Le corps et l’esprit ont éga­le­ment besoin de s’ouvrir et la cha­leur esti­vale est par­ti­cu­liè­re­ment pro­pice à cela.

Principe de croissance et de déploiement

zhǎng (ou cháng) – Croître, déve­lop­per, gran­dir

Les 5 éléments durant l’été

On asso­cie à l’été l’élé­ment FEU ain­si que ses dif­fé­rentes cor­res­pon­dances basées sur l’observation des anciens méde­cins et sages de l’antiquité.

  • Elé­ments : Feu
  • Yin-Yang : Grand Yang
  • Cou­leur : Rouge
  • Ani­mal mythique : Phé­nix rouge
  • Enti­té psy­chique : Shen (esprit/mental)
  • Mou­ve­ment d’énergie : S’étendre
  • Son thé­ra­peu­tique : Ah (comme un sou­la­ge­ment)
  • Émo­tions néga­tives : Haine & exci­ta­tion
  • Émo­tions posi­tives : Joie & Paix
  • Muta­tion : Croître
  • Effet des émo­tions sur le Qi : Fait rayon­ner le Qi
  • Acti­vi­té qui blesse en excès : Paroles
  • Son : Rire
  • Organes yin : Cœur, Maître du cœur
  • Organes yang : Intes­tin Grêle, Triple Réchauf­feur
  • Sens : Parole
  • Saveur : Amer
  • Sai­son : Eté
  • Direc­tion : Sud
  • Cli­mat : Cha­leur cani­cule
  • Moment de vie : Crois­sance
  • Moment de la jour­née : Midi
  • Fonc­tions vitales : Sang, endo­crine
  • Ori­fice : Langue
  • Ouver­ture : Teint (visage)
  • Tis­su : Vais­seaux san­guins
  • Odeur : Brû­lé
  • Humeurs : Sueur

Cette liste nous per­met ain­si de mieux com­prendre l’activité de l’élément Feu durant la sai­son de l’été et les éven­tuels désordres que celui-ci peut engen­drer.

Evaluer votre niveau énergétique pour cet été

Durant cette sai­son nous devons donc nous mettre en mou­ve­ment, nous libé­rer des habi­tudes, aller vers l’extérieur de nous-même sans pour autant se perdre (exci­ta­tion sui­vie de dis­si­pa­tion).

On peut voir ci-des­sous 2 listes de dés­équi­libres de l’élément Feu. Il est évident que d’autres fac­teurs rentrent en jeu mais on peut déjà se faire une idée de notre « tem­pé­ra­ture » éner­gé­tique.

Vide (manque de Feu)

  • Pal­pi­ta­tions
  • Teint pâle
  • Pouls faible et irré­gu­lier
  • Anxié­té
  • Pieds et mains froids
  • Yeux sans éclat
  • Insom­nie, rêves per­tur­bés
  • Manque de joie
  • Inca­pa­ci­té à avan­cer
  • Bégaie­ment, dif­fi­cul­té d’élocution
  • Manque de vita­li­té, apha­sie, manque de réac­tion, len­teur
  • Dif­fi­cul­té à concré­ti­ser les pro­jets jusqu’à leur terme
  • Fatigue
  • Étour­dis­se­ments

Plein (trop de Feu)

  • Pal­pi­ta­tions
  • Teint rouge ou vio­la­cé
  • Lèvres vio­la­cées
  • Pouls bat­tant
  • Infec­tions, inflam­ma­tions
  • Insom­nie
  • Rires inap­pro­priés
  • Parole logor­rhéique
  • Hyper­ac­ti­vi­té
  • Anxié­té
  • Épi­sodes maniaques
  • S’enthousiasme pour beau­coup de pro­jets mais ne finit jamais
  • Dés­équi­libres men­taux

Les organes/entrailles de l’été

L’été est domi­né par l’activité du Cœur/Maître du Coeur (Organes) & l’intestin grêle/ Triple Réchauf­feur (Entrailles).

En été, l’action du Qi Gong vise à faire cir­cu­ler l’énergie et le sang. Cette mise en mou­ve­ment doit être tem­pé­rée par des moments de repos (Yin) pour « refroi­dir » notre sys­tème et cal­mer notre esprit. En effet, si la cha­leur interne (sou­te­nue par la cha­leur externe) prend le des­sus il devient dif­fi­cile de contrô­ler nos émo­tions. Le cœur est bien le siège des émo­tions et de la conscience Shen 神. Cette enti­té orga­ni­sa­trice, qui siège telle un empe­reur sou­ve­rain, n’aime pas être déran­gée et si cela devait être le cas tout le royaume (corps/esprit) s’en trou­ve­rait trou­blé (mala­dies phy­siques et men­tales).

L’intestin grêle assiste le cœur dans cette ges­tion de régu­la­tion de la cha­leur en éli­mi­nant celle-ci entre autre (rôle de filtre). Le maître du cœur (asso­cié au péri­carde) joue éga­le­ment un rôle de pro­tec­teur du cœur et vient apai­ser les émo­tions quand elles s’emballent. Et enfin, le Triple Réchauf­feur San Jiao 三焦 (cet organe n’a pas de loca­li­sa­tion pré­cise ni de loca­li­sa­tion ana­to­mique) a pour fonc­tion de régu­ler la libre cir­cu­la­tion des souffles dans le corps.

Cou­plé à la dié­té­tique chi­noise, le Qi Gong peut avoir une action durable sur la libre cir­cu­la­tion de l’énergie et la qua­li­té de nos liquides (le sang plus par­ti­cu­liè­re­ment dans le cas du cœur).

Conseils pour bien profiter de l’été

  • Se lever tôt, se cou­cher tard (per­met de cap­ter le Yang mati­nal avant les grosses cha­leurs qui sont à évi­ter).
  • Évi­ter les émo­tions fortes comme la colère ou la joie exces­sive (hys­té­rie).
  • Favo­ri­ser la trans­pi­ra­tion pour rafraî­chir le corps
  • Dimi­nuer la saveur amère comme le café, le cacao par exemple
  • Aug­men­ter la saveur piquante pour ren­for­cer le pou­mon (Le Feu/Cœur attaque le Métal/Poumon)
  • Dimi­nuer l’alcool sous toutes ses formes (car il génère trop de cha­leur)
  • Man­ger des ali­ments ROUGES, rafraî­chis­sants (la glace n’entre pas dans cette recom­man­da­tion).
  • Evi­ter les fri­tures, les grillades et les viandes (qui génèrent trop de feu interne).
  • Culti­vez la joie et entou­rez-vous d’amis joyeux.
  • Favo­ri­sez les sor­ties dans la nature.

Les exercices de Qi Gong de l’été

Les exer­cices de Qi Gong les plus impor­tants durant la sai­son de l’été sont :

  • Les éti­re­ments (cháng en chi­nois) comme les Ba Duan Jin ou le Qi Gong des sai­sons.
  • Les méthodes de res­pi­ra­tion Tu Na Gong (reje­ter l’ancien et absor­ber le neuf).
  • Les auto-mas­sages de cer­tains points d’acupuncture.
  • Les sons thé­ra­peu­tiques qui rafraî­chissent la cha­leur interne (à paraître cet été).

Méthodes d’étirements (Daoyin)

Embrasser ou Supporter le Ciel

Cet extrait vidéo des Ba Duan Jin est une méthode par­ti­cu­liè­re­ment adap­tée à la sai­son de l’été et à sa cha­leur.

  • Si on met son inten­tion sur la mon­tée des bras et l’orientation des mains vers l’intérieur du corps on aura une action de toni­fi­ca­tion (recom­man­dé en cas de vide de Feu)
  • Si on met son inten­tion sur la des­cente des bras et l’orientation des mains vers l’extérieur du corps  on aura une action de dis­per­sion (recom­man­dé en cas d’excès de Feu).

Le Triple réchauf­feur a une action pri­mor­diale d’équilibrage glo­bal du corps, et de régu­la­tion du Qi et de l’eau. On dit que quand son fonc­tion­ne­ment est opti­mal, alors tous les autres sys­tèmes sont en bonne san­té. Il per­met éga­le­ment la pro­tec­tion du corps, et sou­tient nos capa­ci­tés d’adaptation aux chan­ge­ments. C’est pour­quoi la plu­part des exer­cices de Qi Gong lui consacrent des mou­ve­ments, pos­tures ou sons spé­ci­fiques, pour le régu­ler.

Béné­fices : En effet la prin­ci­pale fonc­tion de cet exer­cice de Qi Gong est la régu­la­tion de la fonc­tion du Triple Réchauf­feur qui per­met l’harmonisation et la libre cir­cu­la­tion de l’énergie (feu) et des fluides (eau) dans le corps. En résu­mé, c’est un mou­ve­ment uni­ver­sel qui per­met d’équilibrer le Yin & le Yang (Haut/bas – Interne/Externe).

Qi Gong des saisons (Daoyin)

Cette série de Daoyin du Qi Gong des sai­sons est spé­ci­fi­que­ment adap­tée à la sai­son de l’été :

Respiration de l’eau et du feu (harmonisation)

  • Pre­nez la pos­ture de régu­la­tion du Qi Gong. En savoir plus sur la pos­ture Zhan Zhuang.
  • Expi­rez en posi­tion­nant vos mains face au ventre avec les paumes vers le ciel, pointes des doigts se fai­sant face.
  • Ins­pi­rez len­te­ment (mains vers le ciel) tout en mon­tant vos mains au niveau des seins. Faites en sorte de syn­chro­ni­ser l’arrivée des mains et la fin de l’inspiration. Impor­tant : OUVRIR les coudes sur les côtés pour ouvrir les pou­mons (per­met de ren­for­cer le Métal et le Bois dans la même action). Bas­cu­lez le poids sur l’avant du pied sur le point d’acupuncture Yong­quan durant la mon­tée. Cette action fait mon­ter l’eau du Rein.
  •  Puis tour­nez les paumes vers la terre et des­cen­dez les mains vers le bas tout en expi­rant par le nez ou la bouche (si vous dési­rez dis­per­ser le feu interne). Faites en sorte que les mains arrivent à leur point de départ à la fin de l’expiration. Le poids est trans­fé­ré sur les talons à la fin de l’expiration. Cette action fait des­cendre le Feu du Cœur.
  • Faites une pause pou­mons vides, relâ­chez l’abdomen puis retour­nez les mains vers le ciel.
  • Recom­men­cez le cycle une dizaine de fois puis jusqu’à 36 fois.

Béné­fices : Libère le dia­phragme de ses ten­sions, har­mo­nise le Yin (Rein) et le Yang (Cœur), ren­force le Dan Tian infé­rieur.

Auto-massage des points d’acupuncture (pour l’excès de chaleur)

  • Les auto-mas­sages per­mettent, comme les aiguilles d’acupuncture, d’amener du sang et de l’énergie dans la région sti­mu­lée.
  • On démarre par un mas­sage cir­cu­laire de plus en plus pro­fond du point Qu Chi (曲池) GI 11 durant envi­ron 5 minutes sur chaque bras.
  • On conti­nue par une per­cus­sion ryth­mée avec la main ouverte sur Qu Chi (曲池) GI 11. Cette porte d’énergie se situe au niveau du pli du coude. On le fait des 2 côtés. L’arrivée de rou­geurs en sur­face indique que la cha­leur s’est bien dis­per­sée.
  • En savoir plus sur les effets thé­ra­peu­tiques de Qu Chi (曲池) GI 11.

Durée : 10 minute

Contre-indi­ca­tion : ne pra­ti­quez pas cet exer­cice si vous êtes enceinte.

Cré­dits illus­tra­tions : Moham­med Saïah

Les infor­ma­tions pro­po­sées dans cet article ne se sub­sti­tuent en aucun cas à un avis médi­cal auprès des pro­fes­sion­nels de san­té com­pé­tents. Les conseils pro­di­gués le sont à titre infor­ma­tif uni­que­ment. Tous les exer­cices décrits peuvent com­por­ter des risques. Ne ten­tez pas ces exer­cices si vous avez des condi­tions phy­siques, émo­tion­nelles ou men­tales qui pour­raient vous por­ter pré­ju­dice.

Mohammed Saïah

Auteur / Enseignant de Qi Gong - Nei Gong chez Atelier Qiétude
Passionné par la tradition chinoise et les arts énergetiques de préservation de la santé (Yang Sheng) j'anime ce site et écris des articles sur le site de l'Atelier Qiétude (www.cours-qigong.fr) quand je ne suis pas en train d'enseigner le Qi Gong / Nei Gong à Nantes.

Copyright : Les liens vers nos articles sont appréciés mais aucune copie n'est permise sans notre consentement écrit.

Les derniers articles par Mohammed Saïah (tout voir)

A explorer :

error: Alerte : contenu protégé !