Les 5 éléments

L’origine des 5 éléments

L’origine des 5 élé­ments n’est pas datée. Selon la mytho­lo­gie, le déve­lop­pe­ment en serait attri­bué à Fu Hsi, fon­da­teur mythique de la civi­li­sa­tion chi­noise, 5000 ans avant J.C. Au-delà, elle prend racine dans des tra­di­tions cha­ma­niques beau­coup plus anciennes. Ce qui est sûr, c’est qu’on la retrouve déjà bien implan­tée dans le « Huang­di Nei Jing » Clas­sique de méde­cine interne de l’empereur jaune (il y a deux mille an), la réfé­rence de la méde­cine chi­noise et du taoïsme.

Le génie de cette vision est de conce­voir le fonc­tion­ne­ment du corps humain en terme d’interactions entre les dif­fé­rents organes, asso­ciés cha­cun à un élé­ment. Ain­si, le corps humain fonc­tionne selon les même règles que l’univers tout entier, on retrouve à l’intérieur de cha­cun de nous ce rythme des 5 mou­ve­ments. Entre­te­nir sa san­té et pré­ve­nir les mala­dies revient donc à régu­ler et à har­mo­ni­ser ces 5 élé­ments ou cinq mou­ve­ments.

Ces 5 élé­ments illus­trent ain­si les dif­fé­rentes phases du cycle de la vie et aus­si nos capa­ci­tés fon­da­men­tales. Notre san­té et bien-être géné­ral dépendent donc de leur juste équi­libre dans notre corps, notre psy­ché et notre esprit.

5 éléments Bois

Le Bois

Le Bois est asso­cié au prin­temps, à la capa­ci­té de crois­sance et expan­sion illus­trée par la graine qui sort de terre, coûte que coûte, pour deve­nir arbre. Il s’exprime éga­le­ment dans la colère, explo­sive, que l’on ne peut maî­tri­ser.

L’énergie du Bois a donc une qua­li­té dyna­mique, de crois­sance, qui per­met la mise en mou­ve­ment, et de faire des choix pour avan­cer. On l’associe bien sûr à la jeu­nesse, à la créa­ti­vi­té et au mou­ve­ment.

5 éléments Feu

Le Feu

Le Feu est asso­cié à l’été. C’est l’apogée du Yang. On l’associe à la joie, qui per­met de se réchauf­fer et de rayon­ner. Mou­ve­ment cen­tri­fuge et ascen­dant, le Feu per­met aus­si la trans­for­ma­tion des impu­re­tés par la com­bus­tion. Son pou­voir lumi­neux est asso­cié à la conscience, “Shen” et à l’évolution vers la spi­ri­tua­li­té. Le Feu puri­fie et trans­forme nos « zones » d’ombre.

Il est syno­nyme de matu­ri­té, quand l’identité s’est for­gée, à tra­vers l’assimilation et la trans­for­ma­tion des évè­ne­ments de la vie.

5 éléments Terre
La Terre

La Terre est asso­ciée à l’intersaison. la Terre repré­sente le centre, le point d’équilibre. Elle reçoit, trans­forme et se nour­rit des éner­gies des 4 mou­ve­ments prin­ci­paux. C’est pour­quoi on l’associe à l’Estomac et à la Rate-Pan­créas. L’Estomac donne la capa­ci­té de se nour­rir, la Rate-Pan­créas assure la trans­for­ma­tion et la diges­tion des ali­ments. Aus­si, on l’associe à l’inter-saison, qui per­met la tran­si­tion d’un mou­ve­ment à l’autre.

Au plan psy­cho­lo­gique, elle repré­sente au sens large notre capa­ci­té à gérer nos besoins et à les satis­faire.

5 éléments Métal
Le Métal

Le Métal est asso­cié à l’automne. C’est le déclin du Yang, et la crois­sance du Yin. C’est le temps de la récolte. C’est une éner­gie des­cen­dante. C’est pour­quoi on l’associe à la tris­tesse, qui fait des­cendre notre éner­gie. Le Métal tranche et déli­mite, Il exprime ain­si notre capa­ci­té à rece­voir ou éli­mi­ner, créant l’harmonie entre l’interne et l’externe. Au plan psy­cho­lo­gique, il per­met d’aller vers les autres ou de s’isoler, de poser ses limites.

A l’image d’une pièce de mon­naie ou d’un bijou, le métal exprime éga­le­ment la valeur pro­fonde, l’estime que nous por­tons à nous même.

5 éléments Eau
L’Eau

L’Eau est asso­ciée à l’hiver. C’est le début et la fin, la mort et la renais­sance. Asso­ciée à l’Hiver (la graine qui dort en Terre pour pou­voir ger­mer au Prin­temps), l’Eau repré­sente donc notre réserve de force vitale, et l’ensemble des poten­tia­li­tés cachées au plus pro­fond de nous. C’est le moment où l’énergie contient le plus de Yin (Tai Yin), dans un mou­ve­ment de concen­tra­tion, cen­tri­pète. C’est le temps du repos. L’Eau repré­sente donc notre force motrice, notre bat­te­rie, nos réserves éner­gé­tiques, sto­ckées dans les reins.

Elle gère l’équilibre entre l’activité et le repos donc l’équilibre entre le Yin et le Yang.

error: Alerte : contenu protégé !