Le sym­bole du Tigre Blanc est asso­cié à l’ar­ri­vée de l’au­tomne dans la tra­di­tion chi­noise. On l’ap­pelle éga­le­ment Le Tigre Blanc de l’Ouest (西方白虎, Xī Fāng Bái Hǔ). Dans la conti­nui­té de l’ar­ticle Nour­rir le Yin voi­ci un autre pas­sage du Huang Di Nei Jing (黄帝内经) ou Clas­sique interne de l’Empereur Jaune :

Les 3 mois de l’automne sont appe­lés conten­te­ment et équilibre.

Le Qi du Ciel est rapide et celui de la Terre est brillant.

Se cou­cher tôt et se réveiller tôt : tout le monde accom­pagne les mou­ve­ments du coq.

Mettre l’esprit au repos et dans la tran­quilli­té pour adou­cir la dure­té (Métal) du juge­ment de l’automne.*

Accu­mu­ler et col­lec­ter l’esprit et le Qi.

Rendre le Qi de l’automne harmonieux.

Ne pas diri­ger votre coeur-esprit (Xin) vers l’extérieur.

Rendre le Qi du Pou­mon pur.

C’est la façon conforme de s’harmoniser avec le Qi de l’automne et l’art d’accumuler selon le Dao.

S’opposer à ces prin­cipes peut bles­ser les Poumons.

Et nous expo­ser aux pro­blèmes intes­ti­naux en Hiver

…et il y aura peu d’énergie à sto­cker en soi-même.

* Dans l’ancienne Chine, l’automne était réser­vé aux juge­ments ren­dus par la jus­tice (le Métal tranche, sépare et har­mo­nise les conflits). Durant cette sai­son, on évite de por­ter des juge­ments sans les tem­pé­rer par un sen­ti­ment de clémence.