La nature n’use pas de mots.
Un vent violent ne tient pas toute une mati­née.
Une averse ne dure pas une jour­née.
C’est le Ciel et la Terre qui les pro­duisent.
Si même le Ciel et la Terre ne peuvent per­sis­ter,
dans leur puis­sance,
A plus forte rai­son l’homme.

C’est pour­quoi qui suit la Voie,
S’identifie à la Voie.
S’il s’accorde avec sa puis­sance,
Il s’identifie à sa puis­sance.
S’il s’accorde avec sa perte,
Il s’identifie avec sa perte.

Qui s’identifie au Tao,
Le Tao l’accueille dans la joie.
Qui s’identifie à sa puis­sance,
La puis­sance l’accueille dans la joie,
Qui s’identifie à sa perte,
La perte l’accueille.

Gar­der confiance, c’est se confier à la Voie.

Tra­duc­tion de Chao Hsiu Chen du Tao Te Ching de Lao Tseu
– Edi­tion du Cour­rier du livre

Mohammed Saïah

Auteur / Enseignant de Qi Gong - Nei Gong chez Atelier Qiétude
Passionné par la tradition chinoise et les arts énergetiques de préservation de la santé (Yang Sheng) j'anime ce site et écris des articles sur le site de l'Atelier Qiétude (www.cours-qigong.fr) quand je ne suis pas en train d'enseigner le Qi Gong / Nei Gong à Nantes.

Copyright : Les liens vers nos articles sont appréciés mais aucune copie n'est permise sans notre consentement écrit.

A explorer :

error: Alerte : contenu protégé !